Description du projet

La douleur est un message d’alerte. Il est nécessaire de prendre en considération ce message, qui peut véhiculer des informations importantes.

La douleur que vous ressentez est la vôtre : c’est tout votre vécu émotionnel et physique qui s’exprime à travers elle.

Diminuer la douleur grâce à l’hypnose : comment ça marche ?

On parle souvent de nos douleurs à travers des métaphores, des symboles : c’est ce matériel que l’hypnothérapeute utilise pour proposer un nouveau fonctionnement.

Les images telles qu’un étau enserrant le crâne, une lance transperçant le dos, la crispation de la mâchoire comme une acidité qui traverserait les os etc, sont autant d’outils que l’hypnotiseur va reprendre pour modifier les perceptions et vous permettre de calmer les sensations douloureuses.

La première phase de la séance d’hypnose est une phase de détente, qui souvent, par une relaxation totale du corps, permet de calmer instantanément la douleur.

La technique de dissociation permet de rentrer dans un état intérieur calme, tout en permettant au corps de se relâcher.

Vous entrez tranquillement dans un état de conscience modifié : votre conscient est toujours là, et vous avez, en plus, accès à des sensations, des images, parfois aussi des sons, plus fins et plus profonds qu’en état de veille normale.

Votre cerveau s’ouvre aux suggestions amenées par l’hypnothérapeute et, par le rapport de confiance qui s’est créé, vous vous autorisez à les intégrer, de la manière qui vous convient, en changeant les mots utilisés si cela vous est plus confortable, et à enseigner à votre cerveau de nouveaux fonctionnements.

En quelques séances, et quelques exercices que votre hypnotiseur vous propose en fin de séance, vous saurez gérer vos phases douloureuses seul et vous pourrez être autonome et souvent diminuer vos prises de médicaments.

Sans se substituer à un diagnostic médical, l’hypnose est efficace dans l’accompagnement et la gestion des douleurs chroniques.

En pré-opératoire, post-opératoire ou dans le cadre sportif, l’hypnose peut aussi permettre une meilleure récupération.

L’hypnose ericksonienne vise à rendre chacun autonome vis-à-vis de ses douleurs et de ses difficultés : c’est un outil que vous apprendrez à utiliser seul afin de pouvoir faire face à tout moment.

AVERTISSEMENT : L’hypnose n’est en aucun cas une méthode de substitution à un acte médical, une consultation médicale ou une prescription de médicaments. Si vous êtes sous traitement, vous ne devez en aucun cas l’interrompre et vous devez le signaler à votre praticien en hypnose.
Seul un médecin est habilité à poser un diagnostic, prescrire, modifier ou supprimer un traitement médical.
Je me réserve le droit, à tout moment, de vous orienter vers un professionnel médical, si les outils que je vous propose ne sont pas ou plus adaptés.

Prendre Rendez-vous